image cdArmée de toute sa suffisance
Joceline s’en va aux commissions
Elle aime bien faire les commissions
Joceline, elle aime bien faire des dépenses

Devant les produits du magasin
Joceline ne perd pas de temps
Elle n’aime pas perdre son temps
Joceline, elle préfère filer bon train

Arrivée auprès des légumes
Joceline attrape une grappe de tomates
Elle aime bien  manger des tomates
Joceline, peu importe leur amertume

La voici au rayon boulangerie
Joceline s’empare de pain blanc
Le pain nourrit le respectable croyant
Joceline, le croyant et toute sa ménagerie

Et puis devant les surgelés
Joceline fait de grandes provisions
Elle aime bien avoir des provisions
Joceline, si la guerre devait éclater

Après ses douze kilos de glace
La voilà qu’elle prend des fraises
Elle aime bien préparer les fraises
Joceline, et cela même au mois de Mars

Quand on y pense
Quand on s’y arrête
Le monde est mal foutu
Et l’humain bien bête

Et puis vient l’instant sérieux
Joceline achète des bons gros steaks
Faut bien faire plaisir à son mec
Joceline, pas d’omelette sans casser des œufs

Quand son chariot est bien rempli
Joceline sent une petite palpitation
La bien nommée « reine de la consommation »
Merci Joceline de faire tourner l’économie

Pendant ce temps, son mec, Henri
Lui ne fait pas les commissions
Il n’aime pas faire les commissions
Henri, il préfère rester chez lui

Quand on y pense
Quand on s’y arrête
Le monde est mal foutu
Et l’humain bien bête

L’affligent dans cette histoire
C’est que Joceline est une brave gens
C’est p’t-être qu’une histoire d’argent
Joceline, Comment peut-on lui en vouloir ?

Elle doit bien nourrir ses petits
Joceline en a fait quelques-uns
Nourrir son mari et son chien
Joceline, et faut dire qu’ils ont de l’appétit

C’est peut-être de l’ignorance
Joceline n’est pas au courant
Elle n’est pas au courant
Joceline, des méfaits de l’abondance

Quand on y pense
Quand on s’y arrête
Le monde est mal foutu
Et l’humain bien bête

Heureusement pour toi, Joceline
Les oiseaux de mauvais augures
Créeront des petites gélules
Des comprimés, des petites pilules
Joceline, des simulacres de nourriture
Pour régler ton problème à la racine

Ainsi grâce à ces philanthropes
Même les braves gens seront lavés
Lavée leur mauvaise conscience
Lavés jusqu’à la démence
Satisfaits, bienheureux et aveuglés
Se frottant à grand coup d’amour propre !

Quand on y pense
Quand on s’y arrête
Le monde est mal foutu
Et l’humain bien bête