bardanelerougedessinAu temps des arbres rieurs, dans le siècle prospère
Un homme au cœur noir lorgnait la jeune fille du roi

Sous le tilleul du palais, la jeune fille priait
Elle ne se doutait pas qu’elle était l’objet
Du désir d’un homme de mauvaise foi

Occupé aux affaires du royaume le roi
Non plus n’avait connaissance
Des sombres espoirs du mauvais gars

Le gars était comptable, un conseiller minable
La jeune fille lui permettrait, si elle l’épousait,
De monter sur le trône du roi

Son plan était tout fait, à l’aube il était prêt
Par ses paroles et de ses mains
Il lui déroberait le cœur

La fille était docile, la conquête facile
Elle prit le comptable, l’étendit sur la table
Et lui donna son honneur

Devant le fait accompli, le roi donna sa fille
Et recouvert de honte il ne put cacher son malheur

Il s’enfuit à toute jambe, quand résonnait au loin
La cloche du mariage sanctifiant l’héritage du Sieur comptable baiseur

Quelques années plus tard, le comptable au pouvoir
Avait transformé le riche royaume en tyrannie

Il jouait tout son argent et souvent le perdant
Il espérait bien se refaire la main, renflouer ses économies

La reine désabusée et le peuple affamé
Assassinèrent le roi et quand le corps fut froid, lui coupèrent les parties

Depuis la jeune République exhibe, Saintes Reliques,
Les bijoux du roi rappelant aux villageois l’infâme tyrannie